Actualités

Le charme des maisons traditionnelles de Suzhou
By GUO ZHIDONG | Dialogue Chine-France | Updated: 2021-04-12 12:54:00

Le Jiangnan, région au sud du cours inférieur du fleuve Yangtsé, est un espace aux collines verdoyantes et aux eaux limpides. Il incarne depuis longtemps la beauté naturelle et la fertilité. Les voies navigables sont le principal moyen de transport, étant donné que les canaux divisent la terre en un échiquier. Au vu de ces conditions naturelles, les habitants ont conçu et construit les maisons d’une manière unique, cette conception donnant naissance au style architectural traditionnel des maisons de Suzhou. Les demeures ne sont généralement pas larges mais comportent un intérieur profond. Leur agencement et leur taille varient en fonction de la richesse de leur propriétaire. Vu de loin, ce groupe d’habitations présente une beauté irrégulière décorant densément les parcelles de terre dans la région. 


Les maisons traditionnelles de Suzhou font partie intégrante de l’architecture chinoise du bord de l’eau
et reflètent la culture architecturale traditionnelle chinoise qui intègre l’homme et la nature.
 

Du point de vue de la taille, les maisons populaires de Suzhou sont principalement divisées en grandes, moyennes et petites, ces dernières étant prédominantes. Ces habitations constituent des ensembles architecturaux sous la forme de quartiers. En raison de la faible distance entre une rue et une rivière, les maisons traditionnelles font généralement face à des rues et ruelles à l’avant et à des rivières à l’arrière. Lorsque la superficie entre la rue et la rivière est plus large, les maisons sont plus grandes. 

Les maisons traditionnelles de Suzhou sont pour la plupart enfermées dans de petites cours en forme de patio, avec une cour comme unité de base. Bien que la taille des maisons ordinaires soit petite et que les bâtiments soient bas, une grande importance est attachée à leur praticité, avec des agencements flexibles et diversifiés, notamment des rectangles, des quadrilatères et des courbes. Les maisons rectangulaires sont les plus courantes. Elles sont généralement constituées d’un patio, d’une partie avant comprenant un portail, une pièce principale arrière et de pièces latérales. Cependant, les grandes maisons traditionnelles sont pour la plupart composées de plusieurs dizaines de cours, généralement soigneusement agencées selon les axes central, est et ouest. 

Les gens attachent une grande importance à leur vie privée. Des portes grillagées sont souvent placées sur l’axe central, bloquant la vue des passants lorsque la porte d’entrée est ouverte. 

L’éclairage et la ventilation sont également une considération importante. L’essentiel de la lumière pénètre par la cour ou le patio. Certaines maisons laissent même un espace étroit entre les pièces et le mur arrière pour plus de lumière. Dans chaque hall et chaque pièce, une grande fenêtre, facilement démontable, est installée. Quand elle est ouverte, l’air frais peut entrer et quand elle est fermée, la lumière du jour passe toujours. Pour fournir de l’ombre et empêcher la pluie d’entrer, de grands avant-toits, des toits à pignon en surplomb et des toits allongés sur des murs à pignon sont privilégiés. Le climat local s’accompagne d’une grande quantité de précipitations, c’est pourquoi un réseau de gouttières profondes autour du patio évacue l’eau de pluie dans la cour.  

L’esthétique architecturale est une considération importante dans les maisons traditionnelles, dont le bois est le principal matériau de construction. Le bois est facile à sculpter en motifs de bon augure pour exprimer les bons vœux du propriétaire. Toutes sortes d’artéfacts peuvent être trouvées à l’intérieur des maisons, notamment des treillis, des panneaux muraux, des meubles, des écrans suspendus, des plaques et des sentences parallèles. 


Un coin de Suzhou sous la neige, le 27 janvier 2018 

La surface extérieure des murs est peinte en blanc. La majeure partie de la structure en bois conserve sa couleur naturelle et certaines colonnes sont peintes en noir, tandis que les portes et les fenêtres sont peintes en brun clair ou en bordeaux. Ces couleurs, associées aux toits gris, créent une apparence simple mais éclatante. De nombreux observateurs ont déclaré que ces habitations traditionnelles, avec leur positionnement inégal, leur agencement d’une grande finesse et leurs couleurs élégantes, reliées à divers murs, présentent une image idyllique. 

La cour, extension du vestibule et du bureau, est l’espace le plus fréquemment utilisé pour la vie quotidienne. Le propriétaire et l’artisan-architecte ont souvent recours à la poésie, à la calligraphie, à l’artisanat, à la sculpture ou à d’autres moyens pour relier la cour à la salle, et à travers des agencements de pierres, d’arbres, de fleurs et d’eau, créent une scène poétique à l’intérieur de la maison. 

Grâce à son commerce florissant, Suzhou était autrefois une ville riche. Nombre de ses résidents sont aujourd’hui engagés dans le commerce et dans la production artisanale à domicile, de sorte que les maisons traditionnelles ont la double fonction de résidence et de magasin ou d’atelier. En général, elles prennent la forme « d’une devanture et d’une maison à l’arrière » ou « d’un magasin au rez-de-chaussée et des chambres à l’étage ». Les pièces de devant sont utilisées comme magasin et celles côté rivière comme cuisine, salle de bain ou entrepôt, tandis que les pièces du milieu servent d’espace de vie et de chambres. 

Les maisons traditionnelles de Suzhou suivent strictement le concept de la famille traditionnelle chinoise dans leur conception et leur agencement spatial. Elles prêtent attention au système patriarcal et aux concepts confucéens d’ordre, de rang et de distance appropriée. 

Les maisons n’ont pas seulement un but résidentiel, elles offrent également un milieu de vide empreint d’une atmosphère culturelle et artistique. L’image et la connotation exprimées par la conception, la structure, la décoration et l’agencement de ces habitations reflètent leurs profondes significations historiques et culturelles. 

GUO ZHIDONG • chercheur en culture traditionnelle chinoise au Musée de la cour n°93 

Numéro 7 janvier-mars 2021
APN&CCPPC SESSIONS 2021
La coopération mondiale pour une communauté de destin partagée
La nouvelle vie des pêcheurs le long du Yangtsé
En savoir plus sur l'initiative « la Ceinture et la Route »
Liens