Livres

Le legs des JO d'été et d'hiver de Beijing
By ZHOU JIN* | Dialogue Chine-France | Updated: 2022-04-07 10:38:00

 

Si les JO ont passionné le monde entier, ils ont également laissé un riche legs aux villes et régions hôtes. En tant que « double ville olympique » qui a organisé les JO d’été et d’hiver, Beijing possède une expérience précieuse en termes de legs et d’utilisation du patrimoine olympique. Le livre Legs : l’exemple de Beijing, la ville aux JO d’été et d’hiver fait partie de la série « JO d’hiver de Beijing » qui a été réalisée conjointement par China Pictorial, Beijing Daily et Beijing Evening News. Dans cette série, « Legs » évoque le développement durable des sites olympiques. 

La continuation et l’utilisation du patrimoine des JO d’été de Beijing 2008 sont devenues cruciaux dans la mise en œuvre du concept de développement durable pour les JO d’hiver de Beijing 2022. Située dans le parc du patrimoine industriel de Shougang, la plateforme de saut à ski de Shougang est le premier site de compétition de l’histoire des JO d’hiver directement associé à la réutilisation du patrimoine industriel. Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a visité le parc Shougang à de nombreuses reprises et l’a considéré comme l’aboutissement de la pratique du Comité d’organisation des JO d’hiver de Beijing en matière de développement durable et d’économie pour les JO, le qualifiant d’urbanisme étonnant et de nouveau paradigme. 

Selon le Plan stratégique pour le patrimoine des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing 2022 publié par le Comité d’organisation des JO d’hiver de Beijing en février 2019, la préparation et l’organisation des JO a créé 35 projets dans 7 domaines (sports, économie, société, culture, environnement, développement urbain et régional). Il s’agit d’un patrimoine précieux pour le développement à long terme des villes et des régions, qui bénéficie à la population et crée une situation gagnant-gagnant entre le Mouvement olympique et le développement urbain et régional. 

Les JO d’hiver de Beijing sont les premiers JO après la promulgation de l’Agenda olympique 2020 du CIO. Le patrimoine olympique a été planifié et géré de manière globale depuis le début des préparatifs. Cette expérience réussie peut fournir la « solution de Beijing » à la communauté internationale et établir un modèle d’interaction saine entre le Mouvement olympique et le développement urbain et régional. 

En plus de stimuler la renaissance du patrimoine industriel, les JO d’hiver de Beijing 2022 ont également donné une forte impulsion au développement des villes hôtes. Avec l’autoroute Beijing-Chongli et le TGV Beijing-Zhangjiakou, le nombre annuel moyen de skieurs dans la zone de compétition de Zhangjiakou atteindra quelque 2 millions après 2022 (contre 200 000 avant la candidature aux JO). « Le patrimoine matériel comme les nouveaux sites de compétition à Yanqing et à Zhangjiakou favoriseront grandement le développement des sports d’hiver. Le nouveau TGV Beijing-Zhangjiakou est le premier dans l’histoire qui relie les sites olympiques et le monde entier. Ce sera un legs important qui nous sera bénéfique à long terme », selon M. Samaranch, le premier vice-président du CIO.  

*ZHOU JIN est journaliste à China Pictorial

Numéro 11 janvier-mars 2022
APN&CCPPC 2022
Chengdu et Montpellier fêtent 40 ans d'amitié
Le cloisonné jingtailan, entre développement et innovation
Le legs des JO d'été et d'hiver de Beijing
Liens