Monde

Le voyage de Xi en Europe stimule la coopération entre la Chine et l'Europe centrale et orientale
Xinhua | Updated: 2024-05-11 09:31:00

La Chine et la Hongrie ont élevé jeudi leurs liens au rang de partenariat stratégique global à toute épreuve dans la nouvelle ère, marquant la dernière étape dans les efforts de la Chine pour approfondir la coopération avec les pays d'Europe centrale et orientale (PECO).

Cette décision a été annoncée lors de la visite d'Etat du président chinois Xi Jinping en Hongrie, dernière étape de son périple de trois pays à travers l'Europe.

Elle est également intervenue un jour après que la Chine et la Serbie ont décidé de construire une communauté de destin, ce qui constitue une amélioration de leurs relations par rapport au partenariat stratégique global établi il y a huit ans.

L'inclusion de la Serbie et de la Hongrie, deux pays importants d'Europe centrale et orientale, dans le premier voyage à l'étranger de M. Xi pour l'année et dans sa première visite en Europe depuis près de cinq ans, souligne l'engagement de la Chine à renforcer la coopération avec la région.

Lors de ses entretiens avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban jeudi, M. Xi a déclaré que la coopération Chine-PECO bénéficiait d'une forte dynamique interne, exprimant l'espoir que la Hongrie continuerait à jouer un rôle important dans la promotion de la coopération Chine-PECO dans l'intérêt de leurs peuples respectifs.

Les relations entre la Chine et la Hongrie connaissent actuellement la meilleure période de leur histoire et leur partenariat stratégique global s'est maintenu à un niveau élevé. Avec l'approfondissement de la confiance politique mutuelle et la coopération fructueuse dans divers domaines, les deux pays ont établi un modèle pour la construction d'un nouveau type de relations internationales, a déclaré M. Xi.

La plupart des pays d'Europe centrale et orientale sont des marchés émergents qui présentent un potentiel considérable, notamment en matière de connectivité et d'investissements énergétiques.

En mettant en synergie leurs forces et celles de la Chine depuis 2012, une coopération plus approfondie a non seulement fait progresser leur développement économique et social, mais a également favorisé le processus d'intégration européenne.

Cet alignement stratégique a été renforcé par de solides flux d'investissement. Rien que de janvier à mars 2024, les investissements chinois dans les PECO ont augmenté de 36,35% par rapport à l'année précédente, atteignant environ 450 millions de dollars. En mars 2024, le total cumulé des investissements chinois dans les PECO atteignait 5,2 milliards de dollars.

Prenons l'exemple de la Hongrie. En 2023, la Hongrie a pu attirer un total de 13 milliards d'euros (environ 13,86 milliards de dollars) d'investissements directs étrangers, dont environ 8 milliards d'euros (environ 8,53 milliards de dollars) en provenance de Chine, a déclaré le ministre hongrois de l'Economie nationale Marton Nagy dans une interview accordée à Xinhua.

La partie hongroise est impatiente de coopérer davantage avec la Chine dans les domaines du commerce extérieur, de l'investissement en capital, de l'infrastructure, de la logistique, de l'intelligence artificielle et des nouvelles énergies, entre autres, a-t-il déclaré.

C'est également le cas de la Serbie. "Au cours des deux dernières années, la Chine est devenue le plus grand investisseur étranger direct en Serbie, apportant de nombreux avantages au pays", a déclaré Jelena Grubor Stefanovic, directrice du bureau de représentation de la Chambre de commerce et d'industrie serbe en Chine.

"Aujourd'hui, la Serbie a davantage de possibilités de concentrer systématiquement ses efforts pour attirer les investissements de la Chine dans des secteurs industriels à forte valeur ajoutée tels que les sciences de la vie, l'économie numérique, l'industrie automobile, le secteur de l'agriculture intelligente et le développement vert", a-t-elle ajouté.

Ces investissements, associés à des projets de collaboration dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), tels que le chemin de fer Belgrade-Budapest et le port du Pirée en Grèce, continuent de profiter aux habitants des PECO.

La coopération dans le cadre de l'ICR a offert à la Serbie d'importantes possibilités de renforcer la connectivité et de promouvoir le développement économique avec les pays voisins, a indiqué Ivona Ladjevac, directrice adjointe de l'Institut de politique et d'économie internationales en Serbie.

Des projets d'infrastructure clés tels que le chemin de fer Belgrade-Budapest et l'autoroute E763 ont renforcé le statut de la Serbie en tant que centre de transport régional, a noté l'expert.

La tournée de M. Xi en Europe se déroule alors que Washington s'efforce de rallier ses alliés européens pour qu'ils se "désengagent" de la Chine et ralentissent les progrès du pays en matière de haute technologie, tout en intensifiant la rhétorique protectionniste concernant la prétendue "surcapacité chinoise" dans les secteurs de l'énergie propre.

Chen Fengying, chercheuse à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines, a déclaré que le renforcement de la coopération entre la Chine et la Serbie et la Hongrie avait stimulé la croissance économique locale et amélioré le niveau de vie.

Ce succès est un exemple convaincant des avantages tangibles obtenus en forgeant des partenariats avec la Chine et en progressant collectivement, a estimé Mme Chen.

Une telle réussite a également exercé une influence inspirante et motivante sur d'autres pays d'Europe centrale et orientale, a-t-elle ajouté.  

Numéro 19 janvier-mars 2024
APN&CCPPC 2024
Le bilan d'un député de l'APN
Chant manhan : le quotidien dans l'art
Décoder la modernisation à la chinoise
Liens