Culture

Antiquités de la période des Royaumes combattants
Dialogue Chine-France | Updated: 2023-10-17 17:07:00

La période des Royaumes combattants (770-476 av. J.-C.) a été une période de guerres incessantes, mais aussi de croissance économique rapide et de prospérité culturelle. Pour maintenir leur domination et s’affronter dans des guerres d’annexion, les dirigeants des États féodaux ont été contraints à avoir recours à une production à grande échelle pour renforcer l’économie. Le nouveau système social et la croissance économique ont élargi les horizons de la population et libéré les esprits de nombreuses manières. Dans le domaine des idées est né le précepte selon lequel « cent écoles de pensée rivalisent ». Les arts ont connu une vitalité et une créativité sans précédent. De nouveaux progrès ont également été réalisés en médecine et dans les sciences naturelles, les découvertes et les inventions étant bien en avance sur le plan mondial.

 

Les réformes entreprises par différents États ont conduit à un développement économique rapide. La production agricole a augmenté et apporté une prospérité sans précédent aux commerçants et artisans. Avec le développement du commerce, les villes qui étaient autrefois des citadelles politiques et militaires sont devenues des centres industriels et commerciaux. Au milieu de la période des Royaumes combattants, les États en guerre ont commencé à frapper de grandes quantités de pièces de monnaie et à mettre en place leurs propres systèmes de poids et mesures afin de répondre aux besoins croissants du commerce. 

L’amélioration des technologies de la fusion du fer et de la fabrication de l’acier ainsi que l’utilisation intensive d’outils en fer ont joué un rôle important dans le développement économique. Les outils en fer tranchants et robustes ont amélioré les technologies agricoles et se sont révélés utiles pour la culture intensive, le creusement de fossés, la construction de barrages et d’autres grands projets de conservation de l’eau, augmentant ainsi la production artisanale pendant et après le milieu de la période des Royaumes combattants. 

Les objets en bronze de cette période qui ont été exhumés comprennent un petit nombre de récipients rituels religieux et un plus grand nombre d’articles utilisés dans la vie quotidienne avec des conceptions réalistes. Durant cette période, diverses techniques étaient utilisées, notamment le moulage en moule divisé, le soudage et le moulage sous pression. Les artisanats exigeant un travail soigné, tels que la gravure, les inscriptions, le montage, l’incrustation et la dorure, ont également atteint de nouveaux sommets. 

Les articles en laque avec un cerceau métallique incrusté autour de la bouche sont apparus à la fin de cette période. Cette technique a non seulement donné naissance à des articles plus durables, mais a également amélioré leurs motifs décoratifs. 

Durant cette période, le savoir n’était plus monopolisé par les fonctionnaires féodaux. Des écoles privées ont été créées dans tout le pays et la mode était de formuler des théories, discuter de politique, exposer des principes philosophiques, débattre et essayer de s’influencer mutuellement. C’était ce qu’on appelait « cent écoles de pensée rivalisent ». 

De nouvelles réalisations ont également été enregistrées dans l’astronomie, l’optique, les géosciences et l’agronomie. 

(Extrait de A Journey into China’s Antiquity: Chinese History in Cultural Relics, compilé par le Musée national de Chine, publié par Blossom Press) 

 
Numéro 16 avril-juin 2023
APN&CCPPC 2023
James Ayala : l'homme qui murmure à l'oreille des pandas
Chengdu : quand la littérature rencontre la gastronomie
Dix ans de « la Ceinture et la Route »
Liens