Chine-France

De Grenoble à Beijing: la magie des Jeux olympiques d'hiver
By LIU CHANG | Dialogue Chine-France | Updated: 2022-01-25 17:32:00

Grenoble, ville du sud-est de la France, est une célèbre destination pour le ski dans les Alpes. En 1968, les Xes Jeux olympiques d’hiver s’y sont tenus, et la toute première mascotte olympique, Schuss, y est née. Cinquante-quatre ans plus tard, en 2022, les XXIVes Jeux olympiques d’hiver se tiennent à Beijing. Des milliers de personnes sont impliquées dans les préparatifs de ce grand événement, dont Li Yichen. Il y a quelques années, ce jeune Pékinois n’aurait jamais imaginé que le ski réunirait Grenoble et Beijing d’une telle manière.

Le Centre national de ski alpin, situé au pied du mont Xiaohaituo 

Première descente en ski 

Li Yichen a fait ses études en génie nucléaire (licence et master) à l’Institut franco-chinois de l’énergie nucléaire (IFCEN) de l’Université Sun Yat-sen à Guangzhou. Dans le cadre de ce programme de formation organisé conjointement par des universités chinoises et françaises, il a eu, début 2016, l’opportunité de partir en échange en France pour terminer sa dernière année d’études et son mémoire de master à l’Université Grenoble Alpes.

À son arrivée à Grenoble, Yichen n’a pas souhaité dormir sur le campus comme les autres étudiants, mais a choisi de louer un appartement en dehors de l’école et de vivre avec des colocataires français et italien, ce qui lui a permis non seulement de pratiquer le français, mais surtout de mieux profiter de la culture locale. En plus d’accomplir des tâches de recherche scientifique au laboratoire SIMaP de l’Institut d’ingénierie et de management de l’Université Grenoble Alpes, ce jeune homme plein d’entrain a activement élargi son cercle d’activités et fait fructifier son temps libre : il a découvert la cuisine délicieuse de Lyon, admiré le paysage magnifique d’Annecy et effectué un tour d’Europe dans des pays voisins de la France. Pour Yichen, les deux expériences les plus mémorables ont été le concert de son groupe préféré, Green Day, à Paris le jour de son anniversaire, et sa première expérience de ski à Grenoble.

Li Yichen (g.) et l’ancien skieur alpin norvégien Aksel Lund Svindal (d.) posent ensemble
aux Championnats du monde de ski alpin FIS à Åre, en Suède, en janvier 2019.
 

« Dans les petits pots, les meilleurs onguents » : telle a été la première impression qu’a eue Yichen de Grenoble. En tant que chef-lieu du département de l’Isère, centre de transport des Alpes et célèbre destination de ski, la ville a bien développé les secteurs de l’industrie, de l’enseignement, de la technologie scientifique, et bien sûr, du tourisme. Entourée de plusieurs excellentes stations de neige, elle attire chaque hiver d’innombrables amateurs de sports d’hiver de tout le pays et du monde entier. La première station de ski dans laquelle Yichen s’est rendu se trouve dans le domaine Morzine-Avoriaz, près de la frontière franco-suisse. N’ayant jamais skié auparavant, il a découvert les magnifiques paysages de montagne, a connu l’embarras de se perdre sur les pistes rouges, et, surtout, a vécu l’excitation apportée par le ski. Cette expérience l’a amené à s’intéresser à ce sport et à s’imprégner de son charme, malgré l’épuisement physique. Après cela, il est allé découvrir d’autres stations comme l’Alpe d’Huez et Les 2 Alpes, ce qui a définitivement planté les graines du ski dans son cœur.

Rejoindre les Jeux olympiques d’hiver 

La cérémonie de lancement du Club de l’amitié olympique franco-chinoise a lieu
à la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Chine, le 23 juin 2021.
 

En juillet 2017, à la fin d’un an et demi d’études, Li Yichen est rentré à Beijing, son master en poche. À l’époque, il avait déjà obtenu un avis d’admission pour poursuivre ses études de doctorat à Lyon, dont la direction de recherche était l’application de la technologie chimique des cellules solaires et la conception de façades de bâtiments. En même temps, il envisageait de travailler dans une entreprise publique dans le domaine du nucléaire, ce qui correspondait à sa filière. Cependant, un message de France Alumni (le réseau des anciens étudiants internationaux en France) a attiré son attention : la Compagnie des Alpes (CDA), premier opérateur de stations de ski au monde, était en train de fournir des consultations sur la planification, la conception, l’exploitation et le marketing du Thaiwoo Ski Resort, situé dans la zone centrale des Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022 à Zhangjiakou, et souhaitait recruter une personne ayant à la fois des connaissances en ingénierie et en français. Peut-être en raison de sa volonté d’explorer et d’expérimenter, ou parce qu’il ne pouvait pas abandonner son intérêt pour le ski, Li Yichen a décidé de découvrir un nouveau domaine et a ainsi commencé sa carrière dans le métier du sport à la CDA.

Bien que ses études antérieures n’aient rien à voir avec le sport, sans parler du ski, les compétences linguistiques acquises en France et les connaissances générales en matière de génie civil, de gestion et de micro-économie acquises au cours de ses six années d’études supérieures ont permis à Yichen de s’adapter rapidement à son poste et de bien gérer son travail. Au Thaiwoo Ski Resort, il escaladait les piliers du téléphérique pendant la journée et était copilote de chasse-neige la nuit, établissant ainsi un contact étroit avec l’équipe de consultants français de CDA et l’équipe de gestion de Thaiwoo. Tout au long de sa première année, il n’a cessé d’acquérir de l’expérience et de se perfectionner, se familiarisant rapidement avec les différents secteurs en amont et en aval de l’industrie du ski.

En 2018, Li Yichen a rejoint Beikong Jing’ao - une plateforme créée par Beijing Enterprises Group Company Limited pour entreprendre la construction et l’exploitation des sites de Yanqing pour les Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022.

Située au pied sud du mont Xiaohaituo au nord-ouest de Beijing, la zone de compétition de Yanqing est celle qui compte le plus de sites nouvellement construits parmi les trois zones des JO. Son délai de construction a également été le plus court et ses normes de construction ont été les plus élevées dans l’histoire des JO d’hiver. Yanqing compte deux sites de compétition : le Centre national de ski alpin et le Centre national de la glisse. Pendant plus de trois ans, Li Yichen y a été chargé de l’organisation des visites de l’équipe de gestion à l’étranger, de la liaison avec les responsables techniques de la Fédération internationale de ski (FIS) et de la coopération avec les marques commerciales. De 2018 à 2019, il a participé à l’organisation des visites de son équipe à la Coupe du monde de ski alpin de Lake Louise au Canada, et aux Championnats du monde de ski alpin d’Åre en Suède, afin d’acquérir de l’expérience dans l’organisation de compétitions internationales sur glace et sur neige. Lors de l’étape de Yanqing de la Coupe du monde de ski alpin 2019-2020 et des deux compétitions tests de ski alpin « Experience Beijing » en 2020-2021, il a veillé à ce que plus de 120 membres du personnel technique des JO d’hiver viennent en Chine pour participer au fonctionnement des événements. Pendant les compétitions, il s’est également associé à la marque française de produits alimentaires ANDROS pour fournir des produits frais à base de fruits aux athlètes et au personnel sur les sites de Yanqing. En janvier 2022, le Centre national de ski alpin était déjà prêt pour accueillir les JO d’hiver, les sept pistes sinueuses sur le mont Xiaohaituo attendant l’arrivée des athlètes du monde entier. Tout au long des jeux, Yichen travaillera en tant qu’agent de liaison technique de la FIS.

Un avenir meilleur pour le sport 

Selon le plan du gouvernement chinois, le domaine skiable actuel du Centre national de ski alpin sera étendu après les JO d’hiver 2022, tant pour les skieurs de haut niveau que pour le public, donnant ainsi naissance à un centre touristique international de ski. En même temps, la dénomination du Parc olympique de Yanqing favorisera l’utilisation durable de l’héritage des Jeux olympiques d’hiver. « Le succès des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Beijing sera un nouveau point de départ », se réjouit Li Yichen.

D’après lui, grâce aux JO d’hiver, les Chinois s’enthousiasment de plus en plus pour les sports de glace et de neige, et les prochaines années seront une période de développement rapide pour le marché chinois des sports d’hiver. « Nous devrions faire bon usage de cette période pour renforcer les échanges et la coopération entre les événements sportifs et les marques commerciales chinois et étrangers », souligne Li Yichen. Il ajoute que des pays d’Europe, dont la Suisse, la France et l’Italie, ont de nombreuses possibilités de coopération avec la Chine dans des domaines tels que la commercialisation des événements sportifs, le parrainage commercial des marques, la création des normes de sécurité, le modèle de fonctionnement « en chaîne » des clubs de ski, et surtout, les technologies sportives.

Ce que Li Yichen a toujours voulu, c’est promouvoir la communication entre les marques commerciales chinoises et étrangères et leur implantation mutuelle. Le 23 juin 2021, Journée internationale olympique, le jeune homme, accompagné du promoteur chinois de la culture olympique Hou Kun (Justin HOU), du célèbre taekwondoïste français et parlementaire d’outre-mer Pascal Gentil, et des personnalités chinoises et françaises de la mode et de la culture, a lancé le Club de l’amitié olympique franco-chinoise (désormais Ligue d’amitié sportive franco-chinoise). À l’avenir, le club espère devenir un pont entre les Français et les Chinois en matière de diplomatie sportive non gouvernementale. En profitant des JO d’hiver de Beijing, des JO de Paris et du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la Chine, il promouvra des coopérations et des échanges plus larges entre les deux pays dans les domaines du sport, de la culture et des affaires.

*LIU CHANG est membre de la rédaction du Dialogue Chine-France

 
Numéro 11 janvier-mars 2022
APN&CCPPC 2022
La Chine agit pour protéger la biodiversité végétale
Chengdu et Montpellier fêtent 40 ans d'amitié
Le legs des JO d'été et d'hiver de Beijing
Liens